Service client : 03 81 61 57 08

Immunothérapie adoptive allogénique du carcinome hépatocellulaire

Le carcinome hépatocellulaire (CHC), 2° cause de décès par cancer dans le monde : un problème majeur de santé publique

Une incidence élevée (782.000 nouveaux cas/an dans le monde)

Une mortalité élevée (746.000 décès/an dans le monde, dont 8000 en France)

Une insuffisance des programmes de détection et de prévention

Une efficacité non satisfaisante des traitements disponibles

 

L'immunothérapie adoptive, une modalité de traitement du cancer en plein essor

Les ‘’cellules tueuses’’ (‘’CIK’’, Cytokine-Induced Killer cells) produites par culture in vitro de lymphocytes du patient ont fait la preuve de leur efficacité clinique vis-à-vis du CHC : associées aux traitements de référence, les cellules CIK augmentent significativement la survie des patients atteints de CHC. Cependant, cette approche ‘’autologue’’ (le patient est son propre donneur) reste limitée à un petit nombre de patients, du fait de sa complexité technique.

 

Notre ambition : proposer cette immunothérapie au plus grand nombre de patients atteints de CHC

Disponibilité

Création d’une banque de cellules CIK ‘’prêtes à l’emploi’’, produites à partir de donneurs de sang volontaires sains : chaque lot de cellules sera disponible immédiatement, sans la perte de temps liée à la production et la qualification du produit.

Multiplicité

Quantité élevée de cellules produites : chaque lot de cellules permettra de réaliser plusieurs injections de produit et sera utilisable pour plusieurs patients.

Sécurité

Modification génétique des cellules CIK par introduction préalable d’un ‘’gène suicide’’ : ce transgène est un ‘’système d’auto-destruction’’ permettant de contrôler les éventuels effets secondaires du produit de thérapie génique.

schéma de principe d'immunothérapie adoptive allogénique du carcinome hépatocellulaire par l'utilisation d'une banque de cellules tueuses génétiquement modifiées et prêtes à l'emploi

Références bibliographiques

 

1: Leboeuf C, Mailly L, Wu T, Bour G, Durand S, Brignon N, Ferrand C, Borg C, Tiberghien P, Thimme R, Pessaux P, Marescaux J, Baumert TF, Robinet E. In vivo proof of concept of adoptive immunotherapy for hepatocellular carcinoma using allogeneic suicide gene-modified killer cells. Mol Ther. 2014 Mar;22(3):634-644. doi: 10.1038/mt.2013.277. Epub 2013 Dec 6. PubMed PMID: 24445938; PubMed Central PMCID: PMC3944343.

 

2: Wu T, Leboeuf C, Durand S, Su B, Deschamps M, Zhang X, Ferrand C, Pessaux P, Robinet E. Suicide gene-modified killer cells as an allogeneic alternative to autologous cytokine-induced killer cell immunotherapy of hepatocellular carcinoma. Mol Med Rep. 2016 Mar;13(3):2645-54. doi: 10.3892/mmr.2016.4811. Epub 2016 Jan 27. PubMed PMID: 26820174.